Parcelles   -  1995

Une intervention photographique:

 

Il y avait dans le sud varois une ancienne propriété soumise à parcellisation à la suite d'un héritage. Un lotissement allait s'y construire. Marie-Françoise de Gantès, plasticienne, travaillait sur ce lieu. Elle formulait le projet d'une intervention pluridisciplinaire associant le son (avec Jan Pascal Alagna),  la photographie et la peinture.

 

Ce projet n'a pu se réaliser dans sa totalité.

 

Je réalisais les images.

 

Deux séries: la première suit le fil du géomètre; la seconde s'attarde sur la végétation qui va disparaître. La vision d'un lieu avant sa mise en chantier.

 

Elles s'attardent sur l'essentiel.

 

La lumière prise au jeu de l'optique anime le fil en une vibration qui inverse la perspective.

Ainsi le fil, en réalité figé, s'adoucit en s'agitant à la surface de l'image. Une géométrie étrange mesurant l'éphémère.

 

La végétation en plongée frontale, se liquéfiant sous les effets du vent, de la pause à peine lente, et de la mise au point réduite au plan de netteté - l'optique à pleine ouverture prête à accueillir la fluidité du monde.

 

 

Fabrice NEY

avril 2015