ZUP n°1 - Marseille  -  1981-1983

68 Portes - Présentation des Archives 1983

Texte de Fabrice NEY - extrait de l'ouvrage : "ZUP n°1"  Editions Arnaud Bizalion Editeur, 2019

 

"Soixante-huit portes"

 

Ces archives présentent des extraits de la série "soixante-huit portes" et de son traitement informatique.

Ces documents datent de la fin de l'année 19831. En février-mars, j'avais déjà réalisé une première série de prises de vue dans le centre ville de La Seyne-sur-Mer. Les rues étaient photographiées systématiquement dans leur axe central. La série, avait fait l'objet de regroupements visualisant une typologie de quartier. Cependant, une question de méthode se posait : pouvait-on à partir d'un protocole de ce type, objectiver plus avant le processus de classement? L'utilisation du logiciel Eurista2 sur le systématique des portes de La Busserine et de Saint-Barthélémy III, a permis de répondre à cette interrogation. Ainsi, a été suivi un protocole global de la prise de vue jusqu'à la restitution des résultats, en passant par le traitement informatique.

Les prises de vue ont suivi des règles mises au point lors d’essais préalables : un parcours, à main levée, un cadrage frontal des portes et à une distance à peu près constante. Sur les soixante-huit portes, six ne présentaient pas les conditions de recul suffisantes (passage, obstacle, muret..). Mon intention (réaliser un corpus photographique en cohérence avec l'architecture et le temps social du milieu urbain étudié) impliquait des décisions techniques et un parcours : une forme d’énonciation photographique contrainte.

Une liste de critères descriptifs a été rédigée. Ce qui a permis d’élaborer une matrice composée des 68 portes photographiées et de 107 descripteurs, avec une affectation à chaque intersection : 0 (blanc) : absence / 1 (noir) : présence. L’opération a consisté ensuite à regrouper des lignes et des colonnes présentant des similarités. Des proximités spatiales entre des portes de même groupe ont ainsi été identifiées.

Cette expérience ouvrait une voie de recherche sur des phénomènes urbains, à partir de deux outils complexes : la photographie et l'informatique. Elle s'appuyait sur des protocoles de prises de vue, de classement et de restitution, identifiant des phénomènes liés à des relations sociales caractéristiques d'un milieu urbain et pouvant faire l'objet d'une analyse sociologique.

L'année suivante, j'étais en rupture avec l'approche scientifique. Je restais cependant attentif aux apports des sciences humaines, et poursuivais mes recherches sur la représentation photographique des lieux et du territoire.

 

Fabrice NEY

août 2019

1 Prise de vue réalisée le 10/08/1983 entre 6h30 et 9h30. Leur exploitation a duré trois mois.

2 Le logiciel EURISTA, a été mis au point par le chercheur Jean Daniel GRONOFF à l’EHESS, au début des années quatre-vingt. Celui-ci a supervisé et guidé l'exploitation informatique de cette série.

Exposition ZUP n°1, Ville Blanche, Marseille dans le cadre du Festival Photo Marseille 2019

1/1

ZUP n°1 - 68 Portes. Archives de l'Auteur

1/1
1/1
1/1
1/1